Dans cet ouvrage de la page 13 à la page 20, il donne les trois principes fondamentaux, tirés de la Parole de Dieu, qui décrivent le chrétien authentique :

1-    Marcher sur le chemin

2-   Posséder la vie eternelle

3-   Devenir enfant de Dieu

 Que faut-il faire pour devenir vraiement chrétien ?

« M. Palau, me diriez-vous alors, si ni la naissance, ni la conception de la vie, ni la vie morale, ni la fréquentation des offices religieux, ni les aumônes données aux pauvres, ni le sacrement, ni la croyance en l’existence de Dieu, ni le témoignage rendu à Jésus,  ni les prières, ni la lecture de la Bible n’ont fait de moi un chrétien, alors qu’est-ce qui pourrait bien le faire ? Qu’est-ce donc un vrai chrétien ? »

Permettez-moi de vous énoncer trois principes fondamentaux, tirés de la Parole de Dieu, qui décrivent le chrétien authentique…. 

Marcher sur le chemin de la vie

En premier lieu, la Bible déclare qu'un chrétien est quelqu'un qui marche sur le chemin de la vie et non sur la voie qui conduit à la mort. Ce chemin qui mène à la vie se trouve en Jésus-Christ, le Fils de Dieu.

Jésus dit : Je suis le chemin, la vérité et la vie. Nul ne vient au Père que par moi" (Jean, chapitre 14, verset 6). Remarquez bien que Jésus n’affirme pas qu’il vous montrera le chemin. Il a déclaré sans ambages : « Je suis le chemin ! »

Dans un autre passage, Jésus a clairement indiqué à ses auditeurs qu’ils étaient tous engagés sur l’un des deux seuls chemins en présence : ou le chemin étroit, ou le chemin large, que beaucoup empruntent et qui aboutit à la mort (voir Matthieu, chapitre 7, verset 13).

N’avez-vous jamais le sentiment que vous êtes égarés et que vous ne savez pas très bien où vous allez ? Lorsque vous devenez chrétien, vous avez trouvé le chemin de la vie.

Vous me demanderez sans doute : « Mais quelle sorte de chemin est donc ‘ce chemin de la vie’ ? »

C’est le chemin de la paix. La paix de Dieu remplit votre cœur lorsque vous marchez sur le chemin de Christ. Car jésus a laissé à ses disciples cette merveilleuse assurance : « Je vous donne la paix ; je vous donne la paix. Je ne donne pas comme le monde donne »  (Jean 14.27). Cette paix, Dieu l’offre à chacun d’entre nous.

Lorsque vous êtes sur le chemin de Christ, vous faites l’expérience qu’une paix profonde et ineffable inonde votre cœur. Toutes les blessures de votre vie passée sont cicatrisées, tous les morceaux épars rassemblés. Certes, un psychiatre peut vous analyser ; un psychanalyste pourra mettre le doigt sur tel ou tel blocage de votre vie. Mais seul Dieu vous donne une paix durable.

Le chemin de la vie implique une vie de pureté. C’est encore Jésus qui, dans le Sermon sur la Montagne, a affirmé : « Heureux ceux qui ont le cœur pur,  car ils verront Dieu ! » (Matthieu 5.8).

Si vous patauger dans le péché, si vous jouez avec l’immoralité, si vous n’êtes pas fiable ni fidèle dans vos affaires, si vous n’êtes pas honnête à l’école, au travail, dans vos loisirs et dans votre foyer, alors vous ne marchez pas sur le chemin de la vie, vous ignorez tout de ce chemin.

Vous pouvez vous considérer « BCBG » (bon chic, bon genre), être la cheville ouvrière pour le plaisir des autres. Mais vous n’êtes pas chrétien, car Christ conduit sur un chemin de pureté.

Dès l’instant où vous vous approchez de Christ dans le repentir, il vous pardonne vos pèches et purifie votre cœur. Cela ne signifie pas tout que vous soyez devenu instantanément un « super-saint » ! C’est plutôt un sentiment inverse qui s’empare de vous, car vous commencez alors à mieux prendre conscience de vos manquements. Mais Dieu vous accorde la force de mener une vie droite.

Le chemin de la vie en christ est également le chemin de l’amour «  A ceci tous connaitront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l’amour les uns les autres », déclare Jésus dans Jean 13.35. L’apôtre Jean ajoute : « Nous savons que nous sommes passés de la mort à la vie, parce que nous aimons les frères » (1 Jean 3.14).

Aujourd’hui le mot amour est galvaudé. Il est, entre autre, pour satisfaire sa sensualité et son égoïsme. C’est une parodie de l’amour, mais ce n,’est pas l’amour. L’amour recherche l’intérêt d’autrui quel qu’en soit le prix.

Le chemin de la vie inclut encore l’obéissance. Le chrétien obéit à un seul maître : Jésus. La Bible le décrit comme « Seigneur des seigneurs, et Roi des rois » (Apocalypse 17.14). Par sa manière de vivre, le chrétien atteste que ce témoignage est vrai : Jésus est son Seigneur, son Maitre son roi. Tout ce qu’il dit est normatif.

Le serviteur est à l’affluât du moindre désir de son Roi, pour l’exécuter immédiatement. Un soldat voue une obéissance royale et de tous les instants à ses supérieurs hiérarchiques.

Il en est de même du chrétien qui reconnait l’autorité suprême de dieu sur sa vie. En tant que chrétiens, nous allons où dieu nous appelle, et faisons ce qu’il nous commande. Sans nous soucier de ce que cela peut coûter à notre réputation, ou impliquer pour notre confort.

Nous reconnaissons à Jésus tous les droits d’agir ainsi avec nous. Il n’est pas souverain en raison d’une transmission héréditaire d’un pouvoir, à la manière des monarchies terrestres. Il ne gouverne pas selon les principes qui inspirent les dictateurs corrompus de certains régimes militaires, en s’appuyant sur sa force pour détruire.

Jésus est Seigneur et Roi en vertu de son rôle créateur et de sa mission rédemptrice. Il nous a faits, et a livré sa vie pour nous. Il ne veut que notre bien.

 Posséder la vie éternelle

En deuxième lieu, le chrétien est quelqu’un qui jouit de la vie éternelle. Il possède une vie plus épanouie et plus abondante dès maintenant. « Je suis venu afin que les brebis aient la vie, et qu’elles aient en abondance », a déclaré Jésus (Jean 10.10).

Le dessein de Dieu n’est pas simplement de nous faire passer de l’éternité avec Christ, mais de vivre avec lui dès aujourd’hui. C’est la raison pour laquelle la vie avec Christ est une vie abondante.

C’est aussi une vie éternelle, sans jamais de fin. Elle commence ici-bas et se poursuit après la mort physique.

Si je vous pose la question : « avez-vous la vie éternelle ? », vous me répondrez sans doute : « je n’en suis pas sûr ».

Si je vous demandais : « êtes-vous marié ? », me répondriez-vous : « C’est possible ! » ? Ou si je vous interrogeais : « Attendez-vous un enfant ? », me diriez-vous : « Un petit peu ! » ? Certainement pas ! Ce sont des domaines dans lesquels vous possédez des certitudes. Il en est de même pour la vie éternelle. Vous pouvez être absolument assuré de posséder la vie éternelle.

... Savez-vous que vous avez la vie éternelle ? Si vous êtes déjà chrétien, vous en avez l’assurance. Parlant des personnes qui croiraient en lui, Jésus a déclaré : « Je leur donne la vie éternelle ; elles ne périront jamais, et personne ne les arrachera de ma main » (Jean 10.28).

Possédez-vous cette triple assurance ?

Première assurance : « Je leur donne la vie éternelle ».

Deuxième assurance : « Elles ne périront jamais ».

Troisième assurance : « Personne ne les arrachera de ma main ».

Que pourriez-vous souhaiter de plus ? Un chrétien est quelqu’un qui fait l’expérience de la véracité de ces affirmations.

La Bible déclare encore : « Celui qui a le Fils a la vie éternelle »  (1Jean 5.12). En d’autres mots, avoir la vie éternelle, c’est avoir Christ dans votre cœur. Pouvez-vous témoigner, en toute assurance : « Oui, je sais que j’ai la vie éternelle. Je me souviens d l’instant où Christ est entré dans mon cœur » ?

Devenir enfant de Dieu

En troisième lieu, un chrétien est quelqu’un qui est entré dans la famille de Dieu, et qui, de ce fait, est devenu un enfant de Dieu. Je pressens votre objection : « Luis, tout être humain est enfant de Dieu. N’est-il pas le Père de l’humanité ? »

D’après la Bible, dieu est le Créateur de tous les hommes, mais il n’est pas le Père de tous. Bien de gens, d’ailleurs, ne veulent pas qu’il soit leur Père.

Vous devenez membre de la famille de Dieu en y entrant par la naissance. Car Jésus a déclaré : « Si un homme ne nait de nouveau, il ne peut voir le royaume de Dieu » (Jean 3.3).

Que voulait-il dire ?

Quand nous sommes venus au monde, ni vous, ni moi n’avions notre mot à dire. C’étaient notre naissance physique.

Pour devenir enfant de Dieu, il faut passer par une naissance spirituelle. Elle a lieu au moment où nous nous repentons de nos péchés et où nous plaçons notre foi et notre confiance en Jésus-Christ.

Chaque année nous fêtons par des cadeaux l’anniversaire de notre naissance dans ce monde. Et votre nouvelle naissance, vous en souvenez-vous ? Sinon, prenez une ferme résolution dès aujourd’hui. Voulez-vous entrez dans la famille de Dieu en acceptant Christ ? La Bible est formelle : « A tous ceux qui l’on reçu, à ceux qui croient en son nom, il a donné le pouvoir de devenir enfant de Dieu » (Jean 1.12).

Que le Seigneur vous bénisse à travers l'extrait de ce livre!