I.  LA SEXUALITE DANS LE CADRE DU MARIAGE

Au commencement Dieu a ordonné le mariage comme étant la première institution. Mais qu’est-ce que le mariage ? C’est l’union de deux êtres désormais liés l’un envers l’autre légalement moralement pour la vie. C’est une forme d’existence résultant d’un choix et entrant dans la volonté de Dieu. Dieu a placé la sexualité à l’intérieur du mariage et non à l’extérieur.

  • Qu’en est-il des fiançailles ?

    thumb_Paysage_des_Calanques_de_Cassis_8

C’est un temps de préparation, une approche progressive pour mieux se connaitre mais aussi un temps de vigilance et de maitrise de soi, afin d’éviter les pièges de la sexualité facile. Un jeune homme et une jeune fille qui se fiançaient ne se connaissaient qu’après que le mariage eût été célébré (Esaïe 62/5) c’était la loi en Israël (Deut.22/20) à plus forte raison pour les chrétiens (1Thes.4/3-5)

  • Les relations sexuelles avant ou hors mariage ?

C’est de l’inconduite (l’impudicité), la fornication est souvent le terme utilisé par la Bible. La Parole de Dieu invite chacun à se conserver pur.

Il est clair que dès le commencement la sexualité a fait partie de la nature humaine et Dieu a attaché le plaisir à l’acte sexuel. Il a défini la sexualité des êtres humains dans Genèse 2/24 « l’homme s’attachera à sa femme et ils deviendront une seule chair. » : la sexualité n’est pas une invention humaine. Elle fait partie de l’ensemble des facultés que Dieu a données au couple qu’il a créé.

‘’ Il les créa homme et femme’’ (version Parole Vivante). ‘’Mâle et femelle’’ (version Darby).

(Genèse 2/18) « Il n’est pas bon que l’homme soit seul » « c’est pourquoi Dieu forma une femme » (Genèse 2/22) et c’est aussi la raison pour laquelle « l’homme quittera son père et sa mère et s’attachera à sa femme, et ils deviendront une seule chair » (Genèse 2/24). Ils deviendront une unité physique, spirituelle, affective et intellectuelle.

La première relation sexuelle Adam et Eve est relatée dans une phrase courte « l’homme s’unit avec Eve, sa femme, elle devient enceinte et donna naissance à Caïn » (Genèse 4/1 version Semeur).

La Bible Louis Segond emploie une expression que nous retrouvons à chaque fois qu’il s’agit des relations sexuelles : « Adam connut Eve, sa femme ».

La sexualité dans le cadre du mariage devrait être une expérience voluptueuse.  C’est un don de Dieu excellent qu’il faut célébrer. C’est avec joie que nous pouvons répondre aux conseils du livre des Proverbes « Sois en tout temps enivré de ses charmes » (Cantique des Cantiques 5/19).

    II. POURQUOI DIEU A-T-IL CREE LA SEXUALITE ?

C’est pour trois raisons :

1)     Pour multiplier la race humaine.

2)     Pour manifester à son plus haut niveau point le vrai amour dans le mariage.

3)     Pour exprimer l’unité entre l’homme et la femme (Genèse 2/24).

La sexualité n’est pas limitée à la seule procréation (procréer c’est-à -dire continuer la création de Dieu quel privilège). Oui bien sûr, Dieu a dit : « Soyez féconds, multipliez » (Genèse 1/28) mais ce n’est pas tout. Sachons que le sexe n’est pas quelque chose en plus, dans le mariage. Il est au cœur du mariage. Il est le partage de tout ce que vous êtes, avec l’autre.

Le Cantique des Cantiques, cet exquis poème d’amour, décrit ce merveilleux cadeau, à la fois romantique et sexuel créé pour le mariage. Le désir sexuel est donné par Dieu et inné en chacun de nous quoiqu’expérimenté différemment pour chacun. Quand Dieu a créé la sexualité, il vit que c’était bon, et même très bon.

Le mariage est une décision de servir l’autre dans le lit tout autant qu’en dehors du lit. C’est une responsabilité privilégiée. Quand un couple ressent un fort désir sexuel, quelle joie de l’exprimer physiquement, en liberté totale, sans culpabilité ou honte.

Revenons au livre des Cantique des Cantiques, véritable hymne à l’amour, les conjoints sont invités à prendre plaisir l’un envers l’autre, à jouir de l’être aimé. Le chapitre 4 et ceux qui suivent exaltent les relations conjugales. Salomon en parle comme d’une bénédiction. Il atteste sans détour la sainteté et la magnificence de l’amour qui unit un homme et une femme dans l’acte conjugal.

Dans le Nouveau Testament, l’Apôtre Paul aborde le thème dans 1Co7/2-5. Ici le plaisir loin d’être à bannir est le ciment même du couple. 

Les relations sexuelles sont morales et nécessaires tant qu’elles ont lieu dans le mariage. Elles font partie intégrante de la vie de l’homme et de la femme. Paul encourage les conjoints à prendre soins de leur couple, à cultiver une vie sexuelle épanouie sans se priver l’un et l’autre sinon pour vaquer à la prière et revenir ensemble c’est le meilleur moyen d’éviter l’adultère (Hébreux 4/13).

La sexualité dans le couple est une création divine, bonne et bénie par Dieu. La fonction créatrice s’y inscrit naturellement mais n’est pas le but ultime c’est avant tout pour le bonheur du couple qu’elle a été donnée à la femme et à l’homme. Plus encore, ils ont tous deux été créés avec des désirs, la sexualité étant une composante essentielle de la vie de l’homme.

Dieu encourage la femme et l’homme à aimer sans réserve : Genèse 2/24 « c’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme et ils deviendront une seule chair. » 1Corinthiens 7/2 : « Toutefois, pour éviter la débauche, que chacun ait sa femme, et que chaque femme ait son mari.» et Cantique des Cantiques 4/9-12.

Quand dans un couple, il y a vraiment cet amour exprimé par des vraies relations sexuelles saines et belles. C’est une façon d’unir un couple de tel sorte que personne ni rien ne pourra les détruire, les désunir et les déstabiliser.

Les relations sexuelles, c’est une façon de renforcer l’amour d’un couple et le rendre plus fort. Lorsqu’il y a dans le couple un amour vraiment très profond qui pourra venir les séparer et diviser.

thumb_Paysage_des_Calanques_de_Cassis_8

 III. LA SEXUALITE DU COUPLE DOIT ETRE L’EXPRESSION DE L’AMOUR

L’amour conjugal exprime toute sa grandeur et sa noblesse dans l’exemple de l’amour de Jésus-Christ et l’église dans Eph.5. C’est cet amour qui va définir l’épanouissement du mariage dans tous ces éléments, donc aussi celui de la sexualité du couple.

  •  L’amour c’est quoi ? L’attirance physique ou le coup de foudre ?

Nous savons bien que l’amour vrai est un sentiment profond durable, qui ne se limite pas à la relation physique, mais qui implique tout l’être : aimer de tout son cœur, toute sa force, de toute son âme, de toute sa pensée est également applicable pour l’amour du couple chrétien.

C’est cet amour, décrit en 1Co13, qui est fort comme la mort (Cantique des Cantiques 8/6). 1Corthiens13/7 « aimer c’est faire confiance à l’autre et attendre le meilleur de lui, c’est espérer sans faillir, sans jamais abandonner c’est savoir tout porter, tout surmonter » (Parole vivante).

 IV. L’EPANOUISSEMENT DU COUPLE PASSE AUSSI PAR LA SEXUALITE 

C’est dans l’intimité physique des époux qu’ils deviennent ‘’une seule chair’’ dans l’acte conjugal et dans les enfants qu’ils engendrent, que réside la stabilité de la société humaine. Dieu le savait, lui qui a donné, en même temps que la sexualité, son mode d’emploi à la vie conjugale.

La Bible affirme le caractère noble et sacré du sexe dans le mariage à de nombreuses reprises comme dans  Hébreux 4/13. Nous avons vu que Dieu n’a pas créé la sexualité seulement pour la procréation. Car il ya davantage de passages bibliques qui font allusion à l’amour sexuel en tant que moyen de joie et d’union  pour le couple qu’en tant que moyen de procréation (comme par exemple ce grand poème d’amour qu’est le Cantique des Cantiques).

Si le plaisir masculin est indispensable à la procréation pour des raisons évidentes, le plaisir féminin, lui, n’est pas nécessaire et a été donné pour le bonheur des époux et la stabilité du couple. Mais il doit être cultivé.

De nombreux jeunes mariés découvrent ensemble et tous seuls, portés par l’élan de l’amour qui les anime et les attire l’un vers l’autre, ce que peut faire plaisir à leur conjoint. D’autres auront besoin de quelques conseils ou de quelques lectures pour les aider.

Trois autres choses sont essentielles dans la réussite de la vie du couple sur les plans physique et sentimental : la communication verbale (basée sur le dialogue), mais aussi la communication gestuelle et émotionnelle que suppose l’abandon complet de l’un à l’autre « mon bien aimé est à moi et je suis à toi » (Cantiques des Cantiques 2/16).

La connaissance mutuelle, que résulte d’une bonne communication : connaissance des différences physiques et psychologiques entre l’homme et la femme. La connaissance de l’autre en tant que personne aimée. C’est pour cela que la Bible utilise le verbe ‘’connaître’’ pour désigner l’union sexuelle : « Adam connut Eve et elle enfanta. »

Pourquoi se connaître mutuellement ?  Parce que les hommes et les femmes sont très différents. Mais cette différence est encore plus remarquable dans la sexualité tandis que les femmes sont attentives au contexte, à la situation et à l’environnement, les hommes eux, sont davantage sensibles aux aspects purement physiques. Ainsi, les besoins, les envies et les bases de l’épanouissement sont différents pour chacun d’entre eux d’où la nécessité de connaître son conjoint.

Enfin la réussite de la vie du couple implique une parfaite communion en Dieu et une vie spirituelle commune des époux (prière, lecture biblique, témoignage, engagement dans l’église). L ‘enquête publiée dans le livre «l’Acte Conjugal » effectué aux U.S.A, montre que les époux chrétiens engagés connaissent en général un degré de satisfaction sexuelle supérieure à la moyenne. « Aimer, ce n’est pas seulement se regarder l’un l’autre, c’est aussi regarder ensemble dans la même direction » (A.de St Exupéry).

Si la sexualité n’est pas l’aspect le plus important pour être heureux en couple, il a tout de même un rôle non négligeable. Une sexualité épanouie reste une excellente base pour être un couple en harmonie. Pour que votre conjoint soit épanoui sexuellement, il a besoin de sentir une réelle proximité, complicité mais surtout se sentir en confiance.

Les problèmes rencontrés dans les relations sexuelles du couple peuvent être un frein à l’épanouissement.

Ces problèmes révèlent souvent d’une difficulté relationnelle : communication inexistante, on ne se parle pas ou peu, incompréhension, mécontentement du conjoint, tabous culturels ou religieux, blocages psychologiques, absence ou manque de tendresse, égoïsme dans la recherche du plaisir ou de ses satisfactions personnelles, peurs, craintes parfois de santé, fatigue, surmenage professionnelle.

Un autre problème ou plutôt des questions souvent sans réponse satisfaction de la sexualité du couple, relèvent de la pratique des relations sexuelles, ce qui est bien ou mal, permis ou pas.  (Extrait du livre du Pasteur Richard Foster : "L’argent, la sexualité et le pouvoir").

CONCLUSION

Tout au long de notre message, nous nous sommes appesanties sur la sexualité dans le cadre du mariage. Nous retiendrons que la jeune fille doit se préserver atteindre le mariage. La sexualité est un moyen d’épanouissement du couple. Elle n’a pas été créée seulement pour la reproduction de la race humaine. C’est une expression forte de l’amour de l’un envers l’autre dans le couple. Elle solidifie le couple en témoignant de leur unité.

Que le Seigneur vous bénisse tous ! Amen !